TEST D’ENTREE A L’ECOLE DES GUERISSEURS

www.rebouteux.org

 

 

Avez-vous le don du guérisseur ?

 

 

Tout le monde a du fluide / magnétisme, car sans cette énergie vitale, nous serions morts. Mais tout le monde ne peut pas devenir guérisseur. Pour l’être, il faut « avoir le don », comme on dit.  Mais qu’est-ce qu’un don ?

C’est la conjonction de 3 facteurs :

·         La passion

·         La capacité

·         Le travail

 

La passion 

Il faut en avoir envie, vraiment, profondément. Une envie profonde de soigner les êtres, humains ou animaux, et d’être un guérisseur efficace. Cette passion, je ne peux vous la donner. C’est un don inné, ou du moins programmé pour se déclencher à un certain moment de votre vie. Vous en avez très envie, au fond, depuis longtemps… ou pas ! Cette passion était déjà présente dans votre âme avant l’âge adulte. Dites-moi dans votre mail de candidature sous quelles formes cela s’est manifesté au début, et maintenant... Si vous n’avez pas ce besoin, cette passion de soigner, profondément ancrée en vous, passez votre chemin. Vous avez d’autres dons à développer. Gardez votre précieux temps pour cela.

 

La capacité 

Il faut avoir suffisamment de fluide, et on peut en acquérir dans une certaine mesure. Je vous invite plus bas à faire un des deux tests pour savoir si vous avez assez de magnétisme pour soigner les autres par impositions des mains. Si vous êtes déjà magnétiseur professionnel déclaré, maître-reiki exerçant dans votre propre cabinet, ou équivalent, écrivez-moi ce que parvenez à guérir. Si vous avez fait preuve d’un magnétisme efficace, vous serez dispensés de faire ces tests. Vous pourrez les faire par curiosité ou pour renforcer votre confiance si vous voulez…

D’autre part, il faut savoir utiliser l’énergie. Certains le font d’instinct, mais les usages avancés s’apprennent. Certains apprennent en copiant / reproduisant d’autres. Mais quand on connaît la physiologie énergétique, on peut aussi l’expliquer, ce que je ferai. Vous aurez l’exemple pratique et la théorie, ce qui vous épargnera bien des années de recherches et d’expérimentations si vous évoluez seul.

 

Le travail

Tout talent se développe avec l’expérience et l’entraînement. Le pianiste fait ses gammes. Le sportif fait sa musculation. Le masseur développe sa main à force de palper, le rebouteux en multipliant ses tournemains. Il en va de même pour le guérisseur. Il vous faudra des gens à soigner, et OSER vous lancer, mettre en application la masse d’enseignement que je vous transmettrai. Mais n’imaginez pas être tout de suite au sommet de votre art. Ne commencez pas par soigner des cancéreux. Oser, oui ! Mais le randonneur débutant s’attaque-t-il à l’Everest ? Non, sauf s’il tient à se décourager, et certains y restent !

Vous développerez vos compétences par étapes. Acceptez d’être débutant ou intermédiaire, avant d’être un guérisseur avancé et accompli.

Etes-vous prêt(e) à consacrer du temps (env. 30 minutes par jour), en plus de soigner, pour votre propre transformation (travail sur soi, méditation, exercices…) ?

 

 

Comment savoir si vous avez le fluide nécessaire pour soigner ?

 

·        Quantité d’énergie minimum : Le guérisseur a besoin d’avoir en réserve ou de savoir capter suffisamment de fluide pour se maintenir au dessus du niveau énergétique de la personne qu’il soigne. Sinon, il n’est pas efficace et subit des « retour d’énergie » néfastes pour sa santé. L’exemple courant chez les débutants (fatigués ou qui donnent trop d’eux-mêmes pour assurer le résultat) est de subir sur soi les symptômes qu’ils ont soulagés ! Nous apprendrons à maintenir un niveau énergétique supérieur, et à avoir la sagesse de s’abstenir dans certaines situations de fatigue. Je ne pourrai vous former si vous êtes actuellement dans une épreuve de vie trop éprouvante (ex : maladie épuisante, procédure de divorce, procédures judiciaires, etc…). Attestez-vous ne pas être dans une telle situation et avoir suffisamment d’énergie à investir dans cette formation prenante ?

 

·        Qualité d’énergie minimum : Elle dépend de la pureté de votre psychisme et vos canaux énergétiques. Plus vous traînez des vieilles casseroles, plus votre taux vibratoire est bas. Mais nous y remédierons. Plus l’énergie envoyée est raffinée, mieux elle est assimilée par le patient, sans provoquer de symptômes désagréables. La qualité d’énergie peut se tester au pendule, mais je préfère que les aspirants guérisseurs fassent le test de la tomate (décrit ci-après) qui sera beaucoup plus instructif pour eux. Il est également indispensable de savoir se débarrasser des miasmes énergétiques qui nous polluent (nous l’apprendrons), pour éviter de les transmettre lors d’imposition des mains, ce qui malheureusement arrive assez régulièrement lors de soins ou d’initiations de prétendus maîtres.

Donc, si cette formation vous en donne les moyens, êtes-vous prêt(e) à mettre de l’ordre dans votre vie, en particulier à classer les vieux dossiers ?

 

·        Importance d’être initié : Si l’on a la quantité et la qualité d’énergie requises, encore faut-il être convaincu de tout notre être (conscient et inconscient) de notre capacité. C’est l’objet de l’initiation de fournir ce fondement. Nous approfondirons ce sujet. Chez les guérisseurs, l’initiation est en général active : la preuve par les actes. Donc selon la tradition, je vous fais passer l’initiation sous forme de tests (décrits ci-dessous) qui ne trompent pas.

-          Si nous avons le temps d’attendre le résultat, je vous demande de faire le test de la tomate plutôt que le test de la viande. Il prend 2 mois mais nous renseignera tant sur la quantité de votre fluide (suffisante ou non) que sur sa qualité.

-          Si vous commencez le test entre juin et septembre, faites celui de la viande (10 jours suffisent). Si vous attendez 2 mois, il sera trop tard pour vous inscrire.

-          Si vous échouez à ce test initiatique, je ne vous formerai pas.

 

 

 

Test de momification de la viande

 

 

C’est l’épreuve traditionnelle des magnétiseurs :

Elle a donc valeur d’initiation, de test d’entrée dans le cercle des magnétiseurs. Vous m’apporterez le 1er jour de cours votre tomate / viande comme preuve de votre réussite.

 

Il s’agit d’empêcher la putréfaction d’une tranche de 100 grammes de bœuf par imposition des mains. Vous en achèterez 2 issues du même morceau pour que leur état de conservation soit comparable. Vous les placez sur 2 sous-tasses. Vous magnétiserez 2x/jour une seule des 2 tranches (l’autre servira de témoin) 5 minutes d’un côté, puis 5 minutes de l’autre (retournez aussi la viande témoin). Le tout sera conservé entre 19 et 25°C environs, en hauteur ou sous une grille si vous avez des chats ! Pas de couvercle hermétique : l’air doit pouvoir circuler). Pendant les grandes chaleurs de l’été, avec plus de 30°C à l’intérieur, il est plus difficile d’y parvenir, mais tout bon magnétiseur y parvient.

 

Résultats :

-         Si vous parvenez à sécher la viande avant qu’elle ne sente mauvais, BRAVO : vous avez le potentiel suffisant pour soigner. La voie du guérisseur s’ouvre devant vous.

-         Si vous parvenez en 3 jours, vous avez un fluide de bon niveau déjà ! Vous n’êtes plus débutant(e).

-         En 2 jours, c’est une prestation de haut niveau digne d’un guérisseur confirmé.

-         Essayez d’obtenir le même résultat en descendant à 1 minute par face : excellent niveau de guérisseur avancé.

-         Enfin, si vous y arrivez en 1 seule imposition des mains, vous êtes parmi les 5 meilleurs guérisseurs du pays, de ceux qui peuvent soigner des cars entiers de personnes souffrantes chaque jour !

 

Attention cependant : ce test n’est pas fiable pendant la saison froide, c’est-à-dire lorsqu’il n’y a pas d’insectes vivants. En hiver notamment, j’ai parfois des aspirants guérisseurs qui me montrent leur viande momifiée, mais le morceau témoin l’est lui aussi ! Si vous vous trouvez aussi dans ce cas, le test n’est pas valide.

 

 

 

 

Exemple ci-contre :

A 7 jours, la viande reste quasiment intacte (il y a qq mini-points de moisissure qui n’ont pas évolué par la suite). L’odeur reste bonne, celle d’une bonne viande séchée. La consistance est comparable à de l’écorce de pin sèche. La viande ne suinte pas, ni dessous, ni dessus. L’autre morceau a été jeté à la poubelle, car il était avarié, puait et était infesté de vers !...

Le test est donc réussi, et le fluide est suffisant pour accéder à l’Ecole des Guérisseurs. Le niveau est celui d’un magnétiseur qui a du potentiel mais qui débute.

 

 

 

 

Exemple ci-dessous :

La viande n’a été magnétisée qu’une seule fois pendant 1 minute de chaque côté. Elle a alors pris un aspect de cuir, et tout processus de décomposition naturelle a été stoppé net. Voici son aspect à 8 jours, aspect qu’elle conserve aujourd’hui encore. C’est là le fait d’une personne au magnétisme très puissant.

 

 


 

 

Test de conservation de la tomate

 

 

1. Achetez 2 tomates grappe, fermes, issues de la même branche et les plus similaires possibles.

2. Remplissez avec de l’eau du robinet 2 verres suffisamment larges pour y placer plus tard les tomates.

3. Magnétisez l’eau d’un des 2 verres pendant 10 minutes. Par exemple : placez vos paumes de part et d’autres du verre sans le toucher, et envoyez de l’énergie. Vous pouvez invoquer de l’aide spirituelle, utiliser vos connaissances reiki, visualiser de la lumière blanche… comme vous voulez !

4. Ensuite, mettez-y à tremper les tomates 24 heures.

(photo 1)

 

5. Le lendemain à la même heure, donc 24h après, sortez-les de l’eau et déposez-les sur 2 assiettes (photo 2).

Notez bien quel est le côté magnétisé (XP) et le côté témoin, ainsi que la date du début de l’expérience.

6. Placez les 2 assiettes au même endroit, là où personne n’y touchera, et à température d’env. 20°C.

 

 

 

7. Patientez… et notez les changements au fil des jours : la tomate témoin moisit, pourrit, devient molle et puante (photo 3), puis finit par s’affaisser complètement (photo 4), tandis que la tomate expérimentale fripe mais reste ferme, inodore et conserve du volume. Elle sèchera lentement, sans jamais moisir ni pourrir ! Elle peut parfois se fendre, mais cicatrise d’elle-même.

 

 

 

8. BRAVO, vous avez assez de fluide pour soigner !!

Cette expérience (photo 4) est la preuve de votre capacité.

Envoyez-moi une photo par mail à ce stade.

 

 

 

Si vous pouvez conserver une tomate après seulement 10 minutes d’imposition des mains, imaginez vos possibilités en 1 séance de 30 minutes !!!

 

N.B. : Conservez votre tomate magnétisée jusqu’au bout, lorsqu’elle sera complètement sèche. Si elle parvient à ce stade, mais avec quelques points de moisi, c’est que votre énergie est suffisante (en quantité) mais qu’il faut encore la raffiner. Sa qualité / pureté devrait être améliorée, ce que nous ferons de toute façon en cours…

 

 

 

 

Autre exemple :

 

Ici aussi, le test est réussi : la différence est nette, donc le fluide tout à fait suffisant.

J’aurai préféré recevoir une photo quelques jours plus tard, lorsque la tomate témoin aurait été complètement ratatinée.

 

A noter : la présence de noir (petite altération) autour de l’attache de la tomate magnétisée. Si l’on attend 2 à 4 semaines de plus, cette tache, typiquement, ne s’étendra pas plus. La tomate une fois sèche et plate continuera de sentir bon. Cette tache dénote quelques impuretés dans le fluide de l’apprenti, que nous élimineront en cours de formation grâce à l’entraînement et au travail sur soi.

 

 

 

 

 

 

 

 

En voici un autre exemple, cette fois sans impureté dans le fluide :

(pas de tache = votre magnétisme est propre)

Voici une tomate 64 jours après l’imposition des mains. En plus de s’être parfaitement conservée, elle s’est même mise à germer (!), phénomène rare qu’on observe en présence des fluides les plus puissants. N’y comptez pas à votre premier essai !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Maintenant, c’est à vous…

 

BON COURAGE !!!

 

 

 

 

 

 

 

 

http://www.rebouteux.org/guerisseur.htm

Retour à l’accueil